Lutessa

La Crypto-monnaie : Phénomène de société ou réel placement ?

lutessa
17 Jul 2019

La Crypto-monnaie : Phénomène de société ou réel placement ?

Représentation d'un bitcoin-crypto-monnaie

 

Bitcoin, Litecoin, Ether, Ripple, qu’est-ce que ça veut dire ?

 

On en a beaucoup parlé et ça continue ; sur les réseaux sociaux, dans la presse écrite, à la télévision, mais aussi dans nos discussions au café entre collègues (on aurait même pu dire dans les bars, mais un peu de sérieux, diantre !). On entend souvent un abus de langage dans ces discussions. Nombreux sont ceux qui parlent Bitcoin mais dans les faits, tout ça, c’est plutôt de la Crypto-monnaie.

 

Crypto-monnaies = monnaies alternatives.

 

On les définit comme ça car elles n’ont aucuns cours légaux. Les développeurs ont voulu les créer afin de disposer de leur propre monnaie sans qu’aucun état ou banque ne puissent les posséder. En gros, supprimer les intermédiaires afin d’avoir une gestion totale sur leurs capitaux. Ça peut faire un peu geek ET parano mais bon !

 

Son apparition date de 2009… L’année suivant le Krash boursier, on dit ça comme ça nous heiiiin.

 

Revenons au Bitcoin, l’inventeur est… Bah, on ne sait pas vraiment qui c’est…

Hormis le fait qu’il a un pseudo répondant du nom de Satoshi Nakamoto et qu’il a affirmé publiquement être Japonais, le mystère reste entier. On ne sait toujours pas s’il s’agit d’une personne ou bien d’un groupe de personnes. Et la question mérite d’être posée, surtout en vue du travail titanesque qu’il a effectué. Ce super geek des temps modernes est également le créateur du forum Bitcoin Talks. Un endroit accessible à tous, permettant de discuter de sa monnaie et des points possibles d’améliorations. En décembre 2017, durant l’ascension fulgurante du Bitcoins, sa fortune était estimée à 19,4 milliards de dollars !

 

Ce gentil monsieur, dans sa grande bonté, mit en libre accès le fonctionnement de son code source. Ce qui a permis à d’autres petits geekounet de créer leur propre Crypto-monnaies. En voilà un homme au grand cœur !

L’exemple type de monnaie alternative au Bitcoin est bien évidemment l’Ethereum, qui est schématiquement une amélioration du Bitcoin.

 

La chose essentielle à retenir est sans nul doute l’absence des banques ! Et bah oui, il n’y a que la Blockchain qui va gérer les transactions d’achats et la vente des Crypto-monnaies. Qui plus est, elle fait même office de banque ! Décidément, elle est pas mal la Crypto.

 

La Blockchain, colonne vertébrale de toutes ces jolies monnaies

Blockchain - chaine de block

 

C’est génial la Crypto-monnaie, mais encore faut-il trouver un moyen de contrôler toutes les transactions. C’est de cette problématique qu’a découlée une invention majeure de notre siècle, la Blockchain.

 

En fait, la Crypto-monnaie et la Blockchain c’est un peu comme une histoire d’amour semblable à celle de Roméo et Juliette. L’un ne peut vivre sans l’autre. Il ne nous reste plus qu’à espérer que l’histoire de la Crypto se finisse mieux que l’œuvre de William Shakespeare.

C’est relativement simple, une Blockchain doit avoir une monnaie pour fonctionner et vice versa. Qu’est-ce que le Bitcoin ? On tape dans le mille ! Une monnaie.

 

C’est bien beau cette histoire de Roméo et Juliette mais ça ne nous explique pas comment ça marche hein ! Laissez ma petite âme de geek vous l’expliquer.

 

La Blockchain, c’est une énorme base de données regroupant des millions d’informations.

 

C’est une technologie de stockage assurant la bonne transmission des informations. Mais pourquoi est-elle essentielle pour la Crypto-monnaie ?

 

– Pour sa capacité à être totalement transparente. Chacun des utilisateurs peut consulter librement les échanges actuels, ou passés.

 

– Elle a la chance de n’avoir aucun organe central de contrôle, elle est fondée sur des échanges de pair-à-pair (P2P). Personne n’a réellement de prise sur la Blockchain, chaque personne joue un rôle.

 

– Elle est de ce fait pratiquement infalsifiable et sécurisée. La Blockchain est répartie simultanément sur l’ensemble des ordinateurs du réseau, ces ordinateurs sont baptisés « nœuds » du réseau. Le but étant de rendre la « base de données » impossible à hacker. Elle est partagée par une multitude d’utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à tout le monde de vérifier la validité de la chaîne.

 

En fait, les transactions effectuées entre les utilisateurs du réseau sont regroupées dans ce qu’on appelle des blocs. Chacun de ces blocs sont ensuite validés par l’ensemble du réseau (les fameux nœuds). Les personnes mettant à disposition leurs machines (cela peut-être n’importe qui) sont appelées les « mineurs ». Ces mineurs ont un rôle essentiel, la Blockchain a besoin de « mineurs » afin de vérifier la véracité des informations recueillis. Contrairement aux monnaies classiques qu’émettent les banques, la Crypto-monnaie est émise de manière décentralisée. Elle est émise par une multitude de « mineurs » utilisant des algorithmes complexes afin de produire une chaîne de blocs de transactions codés et authentifiés.

Pour comprendre tout cela, je vous invite à regarder le petit schéma ci-dessous :

bloc de transaction blockchain france

Une citation connue du mathématicien Jean-Paul Delahaye explique très justement la Blockchain ;

« Il faut imaginer un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement, gratuitement, sur lequel tout le monde peut écrire, qui est impossible à effacer et indestructible. »

 

Une question reste cependant en suspens. Pourquoi utiliser son ordinateur pour miner ? Parce que le nom est charmant ! Oups, je m’égare.

En fait miner permet de gagner de la crypto-monnaie sans investir un centime ! Sympa le bon plan.

 

En effet, miner sert en plus de vérifier et d’authentifier les transactions à créer la Crypto-monnaie.

 

Les Crypto-monnaies sont totalement décentralisées, il n’existe pas de « data center ». Chaque ordinateur travaillant sur une monnaie dispose de ce fait d’une copie de son registre général (la fameuse Blockchain). En utilisant votre ordinateur, vous ajoutez un bloc à la Blockchain, permettant ainsi de valider de nouvelles transactions.

Plus la monnaie est connue, plus la puissance de calcul devant être mise à disposition doit être importante. C’est la puissance de calcul de millions d’ordinateurs dans le monde (rien que ça) qui permettent de réaliser ces opérations de minage. Bien évidemment, tout travail mérite salaire ! Le mineur obtient donc une sorte de rémunération qui se présente sous la forme d’un petit capital de Crypto-monnaie dans la monnaie sur laquelle il travaille. Si je mine sur du Bitcoin, et bien je vais recevoir une fraction de Bitcoin. La rémunération dépend du travail effectué bien entendu. Plus la puissance de calcul que vous mettez à disposition est importante, plus la rémunération l’est.

 

processeur de minage - bitcoin - bitcoins

Attention, miner de la Crypto-monnaie n’est pas forcément rentable ! Au lancement d’une Crypto-monnaie, il est facile de miner et de gagner de l’argent dessus car il n’y a pas énormément de mineurs. La puissance de calcul nécessaire n’est donc pas très importante.

Le plus simple pour vous l’expliquer est de faire une comparaison avec le pétrole. Lors de la découverte d’un puit de pétrole, il est très facile d’extraire la matière, mais avec le temps, la tâche est de plus en plus compliquée. Et bah la Crypto-monnaie c’est pareil ! Par exemple, miner du Bitcoin aujourd’hui, c’est une fausse bonne idée. Lorsqu’on prend en compte les coûts matériels et le coût énergétique, on s’aperçoit que ce n’est plus rentable.

Autant être vif pour trouver le nouveau filon alors.

 

Un léger panaché d’actualités (sans limonade)

 

Pour ceux qui ne l’ont pas vu, le cours du Bitcoin s’est considérablement écroulé ces dernières semaines. Bien sûr, il n’y a pas que cette monnaie digitale qui a reçu un mauvais accueil du destin. De nombreuses autres Crypto-monnaies ont subi le même sort.

 

Le Bitcoin en quelques chiffres, c’est 19.200 dollars le 1er décembre 2017 et on touche le fond avec 6.839 dollars le 5 février 2018.

 

Cela fait peur, c’est vrai, mais bon on peut considérer que c’est un peu comme la bourse, tout peut s’écrouler. Ce qui a réellement affecté ces fluctuations est la surévaluation de la monnaie mais également la spéculation.

Après une hausse de plus de 600% en une année, on pouvait s’attendre à une forte baisse dans les mois suivants. Le Bitcoin était clairement dans une situation de bulle. Un phénomène de société s’était agglutiné autour de la monnaie et avait ainsi permis son apogée. Mais lorsque le cours a commencé à descendre, une importante crise de panique est apparue auprès des investisseurs, ce qui a fait fortement chuter le cours du marché. L’an dernier a été une année riche en émotion, un ascenseur émotionnel pour les investisseurs.

Il est difficile d’évaluer la réelle valeur du Bitcoin. Lors de l’évaluation d’une monnaie classique, il suffit de se fier aux données économiques, tel que son taux d’intérêt, la confiance accordée aux pays émetteurs, la stabilité, la croissance etc. La méthode classique d’évaluation ne s’applique pas pour le Bitcoin, le fait que ce soit une monnaie décentralisée et que le volume de transaction n’est pas assez important rend l’analyse des plus compliquée. La Crypto-monnaie reste cependant une monnaie d’avenir et de nombreux experts voient son retour dans les prochaines années.

 

 

Alors, vous savez que nous sommes friands de ces choses-là, on va vous parler de l’actualité. Au Japon, le casse du siècle a été fait ! Là où tout le monde le pensait impossible, de petits génies du hacking ont réussis. Je vois vos petits yeux qui s’écarquillent.

 

Le 27 janvier 2018, c’est la bagatelle de 430 MILLIONS d’euros qui se sont évaporées et ce en une seule nuit !

 

Bien sûr, la société japonaise Coincheck ne s’est pas présenté en conférence de presse avec toutes les informations… Car elle-même ne les avait pas. Incroyable mais vrai ! En tout cas, des perquisitions ont eu lieu chez des concurrents et des hackers potentiels afin de retrouver les petits filous. Le gouvernement Japonais a de plus insisté pour que l’entreprise trouve rapidement la cause de l’incident. Les personnes ayant perdu leurs investissements seront tout de même remboursées (encore heureux !).

 

Une dernière anecdote pour le plaisir ! L’Islande va normalement en 2018 dépenser plus d’énergie pour les Crypto-monnaies que pour leur propre logement ! Et oui, miner de la Crypto et bah ça consomme beaucoup. En effet, à la vue de leur activité de minage (entrepôt(s) où des ordinateurs qui sont maousses costauds pourront créer des bitcoins et autres monnaies en tout genre (numérique bien sûr !). Leur crédo est la météo fraiche pour refroidir les serveurs (pas besoin d’avoir des systèmes de climatisations, ils les ont en 100% Made In Island). En utilisant le principe de géothermie, ils vont créer un Bitcoin Vert (Sans le label Agriculture Biologique). Et dire qu’en 2020, les prévisions annoncent que l’utilisation énergétique pour produire des Crypto-monnaies va être supérieure à celle du monde entier. Cela donne à réfléchir et à débattre !

 

Voir également notre article sur le Wifi 6

Un grand merci à Kevin Chochon pour l’écriture de cet article.